Chargement du lecteur...

Après la mort, le chorégraphe libanais Ali Charhour s’intéresse à l’amour

Le chorégraphe libanais Ali Chahrour a connu un énorme succès au dernier Festival d’Avignon avec sa trilogie sur la mort, « May he rise and smell the fragrance ». Aujourd’hui, il revient avec « Leil », une réflexion sur l’amour. Il a présenté cette semaine ce nouveau spectacle chorégraphique à Beyrouth, avant de partir pour une tournée internationale. Wissam Charaf l’a rencontré pour nous.

28 janvier 2019 Mise à jour le 28 janvier 2019 à 16:01 par TV5MONDE

Extrait de « Maghreb-Orient Express » du 27/01/19