Chargement du lecteur...

Fatoumata Diabaté féminise la photographie malienne

Dans ses photos en noir et blanc, Fatoumata Diabaté revisite les légendes du Mali, et ses contes qui traversent les âges et les continents. Dans la galerie parisienne où les photos de l’artiste sont exposées, une photo fait référence à un conte qui pourrait s’apparenter au mythe de Cendrillon. Une femme y apparaît, assise dans un escalier, les cheveux lui couvrant entièrement le visage. Charles-Wesley Hourdé, galeriste, évoque la rareté des artistes femmes africaines, et encore plus les femmes photographes. Militante, Fatoumata Diabaté aide les jeunes photographes maliennes au travers d’une association. Et son art n’a rien à envier à ses prédécesseurs Malick Sidibé et Seydou Keïta. 

10 mai 2019 Mise à jour le 22 octobre 2019 à 16:10 par TV5MONDE

Chronique Culture du 9/05/19
Reportage : Pascale Bourgaux
Montage : F. Rassinoux
Images : G. Breistroff

Mot(s)-clé(s)