Chargement du lecteur...

« Le modèle noir » : une exposition historique sur la représentation des figures noires dans l’art

L’exposition « Le modèle noir » qui se tient au Musée d’Orsay à Paris, se penche sur la représentation des figures noires dans les arts visuels, de l’abolition de l’esclavage (1794) à nos jours. Elle retrace notamment l’histoire de l’homme noir qui a servi de modèle à Géricault en 1818, pour son tableau « Le radeau de la méduse ». Pour la première fois, l’homme noir y tenait un rôle de premier plan. Cette homme s’appelait Joseph, il était haïtien et servait régulièrement de modèle aux peintres de l’époque. Isolde Pludermacher, co-commissaire de l’exposition, nous parle de cette tradition dans la peinture française depuis l’ancien régime, de reléguer les personnes noires au second plan, notamment pour exalter la blancheur du personnage aristocratique qui occupe le premier plan. A l’image du célèbre « Olympia » d’Edouard Manet. Il faudra attendre 2013 pour qu’un artiste congolais inverse la place des deux femmes, la blanche devenant la servante de la noire. Le musée d’Orsay a sollicité le rappeur Abd Al Malik pour connaître sa vision du sujet : inspiré, l’artiste en a écrit un récit poétique, composé un album, et réalisé un spectacle avec le chorégraphe burkinabé Salia Sanou.

25 mars 2019 Mise à jour le 30 octobre 2019 à 15:10 par TV5MONDE

Extrait du journal "64' le monde en français" - Edition du 25/03/19
Reportage et Chronique : Pascale Bourgaux
Montage : C. Taillefer
Images : B. Romain