Chargement du lecteur...

Les cheveux crépus, une fierté pour la photographe libano-togolaise Mounia Youssef

L'idée de Mounia Youssef ? S'émanciper des diktats de la beauté grâce à une revalorisation des cheveux crépus. Pas de tissage, pas de défrisage, pas de tressage ni de rajouts en synthétique. Pour la photographe et graphiste libano-togolaise, porter le cheveu naturel sans se soucier des standards occidentaux, c'est une manière de revendiquer son identité de femme africaine. Rencontre.

28 octobre 2019 Mise à jour le 2 novembre 2019 à 19:11 par TV5MONDE

Extrait du Journal Afrique - Édition du 26/10/2019
Commentaire : A. Delpierre
Montage : L. Bellon

Mot(s)-clé(s)