Chargement du lecteur...

Les toiles douces-amères du peintre sénégalais Omar Ba à l’honneur à Montréal

Ses œuvres dénoncent l’argent-roi. C’est peut-être la raison pour laquelle Omar Ba utilise, en guise de toile, un matériel très bon marché : le carton. Pour la première fois, le Musée des beaux-arts de Montréal ouvre ses portes à l’artiste sénégalais.

 

3 juin 2019 Mise à jour le 8 juin 2019 à 22:06 par TV5MONDE

Le peintre, qui partage sa vie entre Genève et Dakar, dénonce à travers ses tableaux la corruption du pouvoir, les guerres meurtrières, le terrorisme, les régimes tyranniques, les inégalités ou encore le pouvoir de l’argent. Des sujets durs et violents qu’il prend soin de traiter, comme il nous l’explique, dans une douceur esthétique. Un vrai coup de cœur pour Nathalie Bondil, la directrice du musée.

Extrait du 64’ le monde en français - Édition du 01/06/2019
Reportage : C. François
Images: M. Rousseau
Montage : J-P. Roy