Chargement du lecteur...

"Requiem pour L." : une création qui mêle Mozart à l'Afrique

Dans sa dernière création, le duo belge, Fabrizio Cassol et Alain Patel, se confronte au thème de la mort et réinvente le Requiem de Mozart avec des musiciens du monde entier. Les vides laissés par Mozart dans son oeuvre inachevée, Fabizio Cassol les a remplis avec des mélodies qui mêlent jazz lyriques et rythmes africains. Une cérémonie funéraire, pour laquelle Alain Platel s’est inspiré des rites traditionnels des musiciens et des chanteurs du spectacle, la plupart venant d’Afrique, d’autres de Belgique ou de Nouvelle Zélande. Intense et troublant, le spectacle diffuse en fond de scène le film des derniers instants de vie de Lucie, une amie d’Alain Platel, qui avait autorisé son ami à filmer sa mort. 

29 novembre 2018 Mise à jour le 29 novembre 2018 à 12:11 par TV5MONDE

Extrait du journal « 64’ le monde en français » - Edition du 28/11/18