Chargement du lecteur...

L'animation à la française : entre film d'auteur et kawaï

Les films d'animation s'imposent de plus en plus comme des films de cinéma à part entière, au même titre que les films à prise de vue réelle. Et ils ne sont plus réservés qu'aux jeunes et aux enfants, comme on a pu le constater au dernier festival du film d'animation d'Annecy. Et dans ce domaine, la France s'impose. Comme nous le montre le film de Jérémy Clapin, « J'ai perdu mon corps », primé du Crystal du long-métrage, deuxième récompense prestigieuse pour le réalisateur, déjà primé à Cannes. Le réalisateur se réjouit de ces prix qui permettent selon lui, de faire encore un peu sauter le verrou qui camisole l'animation à un public exclusivement jeunesse. Autre exemple français qui connaît un succès mondial, le petit lapin « Mölang », un personnage très « Kawaï », qui génère de très fortes audiences sur la toile.

20 juin 2019 Mise à jour le 20 juin 2019 à 15:06 par TV5MONDE

Extrait du journal « 64' le monde en français »
Reportage : L. Gay-Padoan Images : G. Gouet - Montage : E. Banceline