Chargement du lecteur...

De père en fils, ils font de la mémoire de la Shoah le sujet de leur art

Daniel Terna, photographe, galeriste et documentariste new-yorkais de 32 ans, n'a connu ni la guerre ni la Shoah. Mais depuis l'enfance, l'artiste baigne dans un environnement où le génocide des Juifs, qui a failli tuer son père, le peintre Frederick Terna, reste omniprésent. Une mémoire et un héritage que père et fils immortalisent à travers leur art, la peinture et la photographie. Ils nous reçoivent chez eux, à Brooklyn.

22 avril 2020 Mise à jour le 8 mai 2020 à 21:05 par Mani Fofana
Mot(s)-clé(s)