Chargement du lecteur...

Les visages de la résistance dans les carnavals des Caraïbes

De la Guadeloupe, au Brésil en passant par le sud des États-Unis, le photographe Charles Fréger a choisi d'immortaliser les visages dans les carnavals et les mascarades pratiqués par les descendants d'esclaves africains. Il a choisi d'appeler son ouvrage « Cimarron », un mot riche de sens. Il désigne initialement, dans le monde colonial hispanique, l'esclave fugitif puis va donner naissance au terme de "marron", évoquant dans l'après 1848, date de l'abolition de l'esclavage, la figure héroïque de l'homme résistant à l'oppression.

12 juin 2019 Mise à jour le 12 juin 2019 à 22:06 par TV5MONDE

Extrait du 64' le monde en français - Édition du 11/06/2019
Présenté par Mohamed Kaci