Alpha Blondy
Musique

ALPHA BLONDY

Nom de naissance
Seydou Koné
Né le
01/01/1953
à
Dimbroko (Cote d'Ivoire)
Genre musical
Reggae
Début de carrière
1981
Nationalité
Côte d'Ivoire

Biographie

Né en Côte d’Ivoire en 1953, Seydou Koné, alias Alpha Blondy, est élevé par sa grand-mère, qui s’occupe de lui avec la plus grande attention. Il étudie quelques temps à Monrovia, au Libéria, avant de poursuivre ses études d’anglais à New York.

C’est aux Etats-Unis que se fait sa première révélation musicale à la fin des années 70. Le jeune Seydou Koné passionné par la musique y découvre le Reggae. Cette musique jamaïcaine trouve un écho tout particulier à ses oreilles. Il va l’adapter aux rythmes et instruments africains avec succès.

Découvert par le public en 1983 grâce à l’émission de télévision, "Première chance" en Afrique, Alpha Blondy enregistre la même année un premier album "Jah Glory". Sa musique aux sonorités Reggae se fond parfaitement dans le paysage musical africain. Et cette touche d’exotisme fait tout le succès du chanteur ivoirien.

Seconde révélation : le chanteur s’avère être "une bête de scène". Il parcours le monde entier et donne des prestations dans les plus grandes salles. Ses talents scéniques ne sont pas pour rien dans son succès qui devient rapidement planétaire.

Outre son investissement musical, Alpha Blondy s’est également fait remarquer pour son engagement politique. En 1985, son album  "Apartheid is Nazism" résonne comme un hymne à la liberté et à la paix. À la fin des années 90 il participe au disque "Journalistes en danger" vendu au profit de "Reporters sans frontières" et son album suivant, "Elohim" prend une coloration de lutte contre les divers abus politiques : lutte contre la corruption, la misère, la dictature...

En décembre 2010, Alpha Blondy demande publiquement à Laurent Gbagbo de respecter le choix des urnes et de se retirer. Le chanteur est nommé messager de la Paix pour l’opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Il est aujourd’hui ambassadeur de l’ONU pour la paix en Côte d’Ivoire. 

 
Mars 2013 sorti de l'album "Mystic Power". La même année, l'artiste publie un best of de ses meilleurs morceaux. 
 
Depuis ses débuts dans les années 1980 avec le hit panafricain « Opération Coup De Poing (Brigadier Sabari) », Alpha Blondy a pour habitude de livrer à ses fans du reggae de qualité. Le contrat de confiance qui le lie à son public est une fois de plus rempli avec brio : Positive Energy s'impose d'emblée comme un grand cru. « C'est vraiment l'album des featurings ! », s'exclame Alpha pour évoquer ces douze nouvelles chansons.
Et de fait, il y a du beau monde : deux pointures jamaïcaines (Ijahman sur « Rainbow In The Sky » et Tarrus Riley sur « Freedom »), le boss du zouk Jacob Desvarieux sur « N'Teritche » et une jeune chanteuse congolaise prometteuse, Pierrette Adams, sur « Séchez Vos Larmes ».
Plus un trio de choc sur « Allah Tano » : le Tunisien Nawfel, le Marocain Issam et l'Ivoirien Ismaël Isaac. Pour Positive Energy, on le retrouve en couverture avec sa grand-mère disparue à l'arrière-plan, comme un ange gardien.
« Elle m'a donné l'amour de mon prochain. Et mon prochain c'est Dieu, pas besoin de chercher trop loin. Mon prochain avec ses qualités et ses défauts c'est Dieu, c'est elle qui m'a enseigné ça. Je voulais lui rendre cet hommage ». « Cet album, il ne ressemble aucunement aux autres », lance Alpha Blondy en guise de conclusion.
On lui donnera tort au moins sur un point de détail : il est aussi passionné, mélodique et sincère que ses prédécesseurs. Avec ce supplément d'énergie positive qui caractérise les grands disques.
 
Alpha Blondy est le chanteur de reggae francophone le plus connu, ce qui ne l’empêche pas de s’exprimer également dans la langue de ses origines, le dioula, ainsi que dans la langue de Bob Marley, l’anglais, car son but est de s’adresser au plus grand nombre.
 
Accompagné de Youssou n’Dour, Fally Ipupa et Angélique Kidjo sur ce nouvel album «Human Race», il y dénonce des problématiques de société, et reprend même «Whole Lotta Love» de Led Zeppelin et «Je suis venu te dire que je m’en vais» de Serge Gainsbourg. avec presque une vingtaine d’albums studio à son actif, Alpha Blondy tourne depuis dans le monde entier et portant ses 65 ans à merveille, il n’est pas prêt de prendre sa retraite.

Texte réactualisé le 6 novembre 2018
© Sarah Koné

Discographie

2018 : Human Race
2015 : Positive Energy
2013 : Mystic Power 
2012 : Vision
2007 : Jah Victory
2002 : Merci
1999 : Elohim
1998 : Yitzhak Rabin
1996 : Grand Bassam Zion Rock
1992 : Masada
1990 : SOS Guerre tribale
1989 : The Prophets
1987 : Revolution
1986 : Jerusalem
1985 : Apartheid Is Nazism
1984 : Cocody Rock
1983 : Jah Glory













 

Mot(s)-clé(s)