Catherine Ringer
Musique

Catherine Ringer

Né le
18/10/1957
à
Suresnes
Genre musical
rock
Nationalité
France

Biographie

@font-face {"Times"; }@font-face {"Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt;"Times New Roman"; }a:link, span.MsoHyperlink { color: blue; text-decoration: underline; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: purple; text-decoration: underline; }div.Section1 { page: Section1; }Catherine Ringer, née le 18 octobre 1957 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est une chanteuse multi-instrumentiste de rock, et à ses débuts actrice pornographique, ce qu'elle a toujours pleinement assumé.
Entre 1980 et 2007, elle a formé avec Frédéric Chichin (1954-2007) le groupe Les Rita Mitsouko.

Née d'un père peintre d'origine polonaise et déporté durant la Seconde Guerre mondiale, Sam Ringer (dont elle raconte l'histoire dans C'était un homme, sur l'album Cool Frénésie des Rita Mitsouko en 2000), et d'une mère architecte, Catherine quitte le foyer familial à 13 ans. Elle étudie un temps à l'université et s'intéresse au théâtre, à la danse et au chant… La jeune Catherine écoute Georges Brassens, la Callas mais aussi Velvet Underground. Elle devient par la suite mannequin-enfant pour des catalogues (Le Printemps) et fait la couverture de journaux de mode.
On la voit dès l'âge de 8 ans dans Ils étaient deux coquins réalisé par Marianne Oswald. Sa forte personnalité se remarque déjà à l'école où, bien qu'excellente élève, elle adopte un comportement non-conformiste.

Dès 15 ans, elle quitte le collège Honoré de Balzac et s'oriente vers une carrière artistique. Durant ses années d'apprentissage elle va multiplier les expériences et tenter d'aller au bout d'elle-même.   L’artiste fait ses premiers pas sur la scène d'un théâtre musical ; elle avait été engagée pour chanter dans une pièce poétique de Pierre Bourgeade mise en scène par Michael Lonsdale et qui s'appelait "Fragments pour le Che". Puis Catherine rencontre la danseuse et chorégraphe argentine Marcia Moretto, qui devient son professeur de danse. On les verra danser ensemble au Café de la Gare en 1976 et au théâtre Le Palace à l'occasion du festival Trans-Théâtres en 1977. Catherine Ringer s’essaye aussi aux pièces de Bertold Brecht.

À la même période, elle prête sa voix à quelques dessins animés diffusés sur FR3 et à un film d'animation de Jean Hurtado : Les Boulugres. Elle tourne dans une vingtaine de films pornographiques entre 1976 et 1982. Elle a aussi posé pour différente revues danoises et suédoises. Elle n'a jamais renié ce passé qui pour elle n'était qu'une expérience. Elle répondra qu'elle a vécu « l'aventure moderne » à Serge Gainsbourg qui la qualifiait de « pute », répliquant qu'à son avis, « l'aventure moderne n'est pas dégueulasse ».

Catherine Ringer est danseuse, chanteuse et actrice de théâtre lorsqu'elle rencontre Fred Chichin en 1979. Ensemble, ils forment en 1980 le groupe Les Rita Mitsouko, qui la révèle au grand public. En 1981, ils participent tous les deux au groupe Jean Néplin & Individual State, fondé par Jean Néplin. Elle joue et chante le rôle titre de la comédie musicale Concha Bonita entre 2002 et 2005.

Après le décès de son compagnon Fred Chichin, Catherine Ringer “Chante les Rita Mitsouko and More“ sur scène en Europe, avec un passage à l'Olympia de Paris le 12 mai 2008. En 2009 Catherine Ringer se lance finalement dans une carrière solo et sort le 2 mai 2011 un nouveau répertoire "Ring N' Roll". Avec ce premier album sous son nom, la chanteuse de 53 ans dit qu'elle est entrée dans le "troisième âge", celui où elle se retrouve seule aux commandes. Dès "Vive l'amour", le premier titre de l'album, le ton est donné : "J'fais que penser à mon amoureux", chante Catherine Ringer d'un ton léger, la voix pleine de l'entrain des premiers émois.

"Ring n' roll" n'est pas un disque endeuillé. Au contraire, il est souvent drôle, facétieux, comme sur "Z Bar", escapade country chantée en anglais et ponctuée d'éclats de rire.

Décernés chaque année, les Grands Prix Sacem récompensent des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. L'édition 2012 a décerné à Catherine Ringer le Prix spécial de la Sacem, à Camille le Grand Prix de la chanson française, à Richard Bona le Grand Prix du jazz, à Tiken Jah Fakoly le Grand Prix des musiques du monde, à Justice le Grand Prix des musiques électroniques, à Anaïs le Prix Francis Lemarque et le Prix Rolf Marbot de la chanson de l'année est revenu à Sexion D'Assaut pour la chanson "Avant qu'elle parte".

Discographie

2011 : Ring N' Roll
2008 : Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko and more à la Cigale

Mot(s)-clé(s)