Hubert-Félix Thiéfaine
Musique

Hubert-Félix Thiéfaine

Né le
21/07/1948
à
Dole
Genre musical
Rock français
Nationalité
France

Biographie

Plus de trois millions d’albums vendus et pourtant très peu médiatique, Hubert-Félix Thiéfaine a longtemps cultivé le paradoxe. Sa présence sur les plateaux de télévision et les ondes radios restait rare, sans que cela empêche le chanteur de poursuivre son petit bonhomme de chemin.
Et finalement c’est un peu sa philosophie : être là où on ne l’attend pas… Rien ne prédestinait pourtant ce jeune jurassien à une carrière musicale. Il ne grandit pas dans une ambiance particulièrement musicale. Mais il a très tôt le déclic. Envoyé en pension à l’âge de 12 ans, il découvre que l’écriture et la musique sont les meilleurs moyens de s’évader de cet univers austère. Il monte alors son premier groupe de rock : « les Caïds Boys ». La musique ne le quittera plus.

Il débarque à Paris au début des années 70 et après plusieurs années de galère, quelques rencontres fructueuses et des expériences humainement enrichissantes, Hubert-Félix Thiéfaine sort un premier album : « Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s’émouvoir ». Un titre qui donne le ton ! Hubert-Félix Thiéfaine aime jouer avec les mots et aller vers des chemins non explorés.

Près de 30 ans et 13 albums plus tard, Hubert-Félix Thiéfaine est resté fidèle à lui-même. Il a rejoint son Jura natale, mais continue à jouer de la « musique urbaine » selon ses propres termes. Il emprunte toujours des chemins de traverses. Le rockeur à textes n’a pas peur de changer de voies, d’explorer d’autres genres, de tester de nouveaux sons – passant sans complexe de l’électrique à l’acoustique. Il aime surprendre son public et se surprendre…

Après tant d'années à attendre une Victoire de la musique, sa patience a été doublement récompensée. Hubert-Felix Thiefaine remporte la statuette du Meilleur Artiste Masculin de l'année et celle de l'album de chansons aux Victoires de la musique 2012.

En 2014, il revient avec "Stratégie de l'inespoir"
Co-réalisé par son fils, Lucas Thiéfaine, et résolument rock, l'album confirme le retour en grâce et la reconnaissance médiatique, bien méritée, de Thiéfaine.

Texte réactualisé le 5 février 2015

Discographie

2014 : Stratégie de l'inespoir
2012 : Suppléments de mensonge
2007 : Amicalement blues (en collaboration avec Paul Personne)
2005 : Scandale mélancolique
2001 : Défloration 13
1998 : Le bonheur de la tentation
1996 : La tentation du binheur
1993 : Fragments d'hébétude
1990 : Chroniques bluesymentales
1988 : Eros Uner alles
1986 : Meteo Für Nada
1984 : Alambic / Sortie sud
1982 : Soleil cherche futur
1981 : dernières balises avant mutation
1980 : De l'amour, de l'art ou du cochon?
1979 : Autorisation de délirer
1978 : Tout corps vivant branche sur le secteur étant appelé à s'émouvoir