IDIR
Musique

IDIR

Nom de naissance
Hamid Cheriet
Né le
01/01/1949
à
Aït Lahcène (Algérie)
Genre musical
Musique kabyle
folk
World Music
Début de carrière
1973
Nationalité
Algérie

Biographie

Depuis le succès international du titre "A Vava Inouva", Idir est sans conteste le plus populaire des chanteurs kabyles. Rien ne semblait pourtant prédestiner ce jeune étudiant en géologie à une carrière artistique.
Appelé à remplacer, au pied levé, une chanteuse kabyle souffrante, Idir interprète pour la première fois, en direct sur radio Alger, la berceuse "A Vava Inouva". L’engouement des auditeurs est tel, qu’on lui propose d’enregistrer un album. Paru en 1976, "A Vava Inouva" sera traduit en sept langues et offrira une notoriété mondiale à son interprète.

Fort de ce précédent succès, Idir enregistre, en 1979, un second album "Ay Arrac Negh" ("A nos enfants") et entame une longue série de concerts. Malgré sa popularité naissante, Idir choisit de s’éclipser. S’il compose encore pour d’autres artistes, il choisit, pour un temps, l’ombre à la lumière.

En 1991, après dix années d’absence, Idir est de retour sur scène pour présenter une compilation qui réunit dix-sept de ses plus grands succès.
La même année, sa prestation sur la scène du New Morning à Paris lui vaut de nombreux éloges et la reconnaissance de ses pairs. Pour la première fois, la critique lui attribue le statut de précurseur de la World Music.
L’année suivante, Idir publie un tout nouvel album "Les chasseurs de l’exil". Résolument moderne cet opus mêle les sons des instruments traditionnels à des rythmes électroniques.
En 1995, Idir se produit sur scène aux côtés du chanteur Khaled pour soutenir l’association "Algérie la vie" qui prône la paix, la liberté et la tolérance.

En 1999, Idir enregistre un nouvel album "Identités" avec la participation de nombreux artistes tels Zebda, Manu Chao ou Maxime Leforestier. Tous prêchent l’ouverture culturelle et la reconnaissance des identités particulières à chacun.

Idir présente ensuite  une nouvelle compilation "Deux rives, un rêve". Sur cet album figurent ses plus grands succès dont "A Vava Inouva", son premier grand succès réorchestré, ainsi qu’un inédit "Pourquoi cette pluie", signé par Jean Jacques Goldman.

Idir débute une nouvelle tournée le 20 septembre 2002 au Zénith de Paris, avant de partir sur les routes jusqu'en décembre de la même année. En 2004, il signe une tribune dans le journal Libération, avec de nombreux artistes, intellectuels et scientifiques du Maghreb, et au delà, pour "retrouver la force d'une laïcité vivante".

En 2005, encouragé par sa maison de disques, Idir sort un CD live et un double DVD : Entre scènes et terres, qui concorde avec ses trente ans de carrière. Une façon originale de présenter cet homme discret aux valeurs fortes. Un documentaire déroule son parcours, de la Kabylie aux scènes du monde entier. L'occasion pour lui de "faire un bilan avant de passer à autre chose". Il se produit le 9 avril 2006 sur la scène de la Cité de la musique à Paris. Un concert donné dans le cadre d'un cycle "chanteurs kabyles" où figurent aussi Akli D ou Takfarinas.

En 2007, en pleine campagne présidentielle française, Idir signe un album non politique mais républicain : "La France des couleurs". L'album, "défend les couleurs de la France" comme aime à le répéter l'artiste lui-même. Sur cet album, il invite la jeune génération à composer avec lui des chansons autour de ce thème qui lui est cher, l'identité. De nombreux artistes comme Akhenaton, Grand Corps Malade, Zaho et beaucoup d'autres posent ainsi textes, rage et sensibilités aux côtés du tonton kabyle.

Pendant l'été de la même année, Idir fait en solo, une tournée hexagonale. Le 18 mars 2012, sa mère décède à l'âge de 96 ans d'une maladie.

Le 4 février 2013. Cet opus, Adrar Inu ("Ma montagne"), est un retour aux sources, une œuvre intimiste, la plus personnelle de son répertoire. Il comprend notamment un titre consacrée à la mémoire de sa mère. Mais pour autant, il inclut également l'adaptation d'un air britannique du 17 ème siècle, Scarborough Fair, une reprise d'un tube des Who et un morceau de Beethoven. 


2017 : Ici et Ailleurs" est un véritable pèlerinage musical opéré par Idir. Un album exceptionnel composé de chansons qu’il a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste. Idir, légende de la chanson kabyle, se plie à l’exercice du duo pour nous faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage pourtant si commun dans la musique. Onze chansons qu’il réinterprète avec les plus grands noms de la variété française : Charles Aznavour, Patrick Bruel, Francis Cabrel, Maxime Le Forestier, Grand Corps Malade, Bernard Lavilliers, Gérard Lenorman, Henri Salvador, sa fille Tanina ou encore Tryo.


Texte réactualisé le lundi 20 avril 2017.

Discographie

1976 : A Vava Inouva
1979 : Ay Arrac Negh
1993 : Les chasseurs de lumières
1999 : Identités
2002 : Deux rives, un rêve
2005 : Entre scènes et Terre
2007 : La France des couleurs
2013 : Adrar Inu (Ma montagne)
2017 : Ici et ailleurs