Natacha Atlas
Musique

Natacha Atlas

Né le
20/03/1964
à
Bruxelles (Belgique)
Genre musical
World Music

Biographie

Natacha Atlas est née en Belgique, mais ses origines familiales lui viennent d’Egypte, de Palestine et du Maroc. Influencée par les cultures anglaises, égyptiennes et belges, sa musique mêle la dance aux styles traditionnels arabes.

Révélée avec son interprétation de « Timbal » du collectif Balearic Beat Crew ! Loca’s, elle intègre le cercle de Jah Wobble, chanteur et co-auteur du groupe Inviders of The Heart.
Natacha Atlas fait ensuite la connaissance du Transglobal Underground, un collectif multiculturel londonien, figure de la scène World-Dance mondiale. Elle intègre le groupe en tant que chanteuse leader et danseuse du ventre en 1993.

Deux ans plus tard, en 1995, Natacha Atlas, alors aidée et soutenue par Tim Whelan, Hamid Mantu et Nick Page (Temple of Sound) réalise « Diaspora », son premier album solo. Cette collection de chansons d’amour et de mélodies nostalgiques est immédiatement saluée par la critique.

Sorti en 1997, « Halim », le deuxième album de Natacha Atlas, illustre parfaitement toutes ses influences musicales, ainsi que son intérêt grandissant pour la tradition arabe. Enregistré à Londres et au Caire, l'album puise son inspiration dans une grande variété de musiques du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

« Gedida », son troisième album, sort en 1999. Une fois encore, ce mélange de styles européens et de mélodies orientales lui permet de conquérir un auditoire sans cesse croissant. La plus belle preuve de ce succès international est sans aucun doute son interprétation de « Au nom de la rose », qui la propulse au rang de star en France avec une victoire de la musique de la meilleur artiste féminine remportée en 2000.

En 2001, Natacha Atlas revient sur le devant de la scène avec l’album « Ayestheni » et notamment sa reprise de « I put a spell on you » de Screaming Jay Hawkings. Mais c’est en 2002, avec la sortie de « Foretold in the Language » que sa carrière prend un véritable tournant. En effet, cet album calme et scintillant aux rythmiques très épurées se distingue très largement de ses disques précédents.

Avec « Something Dangerous », sorti le 20 mai 2003, Natacha Atlas passe directement de ses influences orientales au cœur de la pop anglaise actuelle. Ce mélange de Dance, rap, R&B et de chanson française comporte 15 titres, dont « Quand je ferme les yeux», écrit par Natacha Atlas elle-même, premier Single extrait de ce nouvel album.

“Ana Hina“, sorti en 2008, est son dernier projet en date. Ce premier album acoustique explore les racines traditionnelles de la world musique, s'inspirant de la musique orientale et occidentale. La voix exquise de l'artiste est soutenue par un ensemble orchestral de qualité. Des instruments tels que le nay, le violoncelle, la Fender Rhodes, le riq, la guitare baroque, l'accordéon, la darbuka, la clarinette et une nuée de cordes brossent toute une étendue musicale que chaque morceau s'approprie selon ses besoins. D'envoûtantes reprises d'artistes égyptiens et occidentaux (Fairuz et les Frères Rahbani, Abdel Halim Hafez, Nina Simone) se mélangent à la matière originale produite par Natacha Atlas et ses musiciens, pour créer une expérience musicale unique , couvrant les thèmes universels : la joie, le chagrin, l'amour, l'espoir...

Discographie

1995 : Diaspora
1997 : Halim
1999 : Gedida
2001 : Ayestheni
2002 : Foretold in the language
2003 : Something dangerous
2008 : Ana Hina