Orchestra Baobab
Musique

Orchestra Baobab

Nationalité
Sénégal

Biographie

Il arrive parfois que certaines décisions politiques prisent pour assouvir un désir personnel, servent l’intérêt collectif. Dans les années 60, certains membres du gouvernement sénégalais décident de créer un club « Le baobab », afin d’y reposer leurs oreilles et se détendre après leurs journées de dur labeur. Un groupe vient les distraire l’« Orchestra Baobab ».

C’est ainsi que naît, la formation, qui deviendra très vite le groupe officiel de tout un pays. Ses membres viennent d’ethnies différentes et se portent en étendard de l’unification du pays. Orchestra Baobab se fait connaître dans toute l’Afrique de l’Ouest mais les années 80 arrivent. De nouvelles icônes apparaissent. Youssou N’Dour, Xalam, la vague du Mbalax modernisé emporte tout sur son passage. La formation risquait de disparaître à jamais mais c’était sans compter sur un certain Nick Gold, directeur de World Circuit, et spécialisé dans le retour sur le devant de la scène de papys musiciens.

Il part à leur recherche et les retrouvent non sans difficultés, certains sont griots, d’autres avocats. Il organise leur retour en 2001, comme il l’a déjà fait avec succès pour le Buena Vista Social Club. Nick Gold écoute de vieux enregistrements et réédite l’album « Pirates Choice ». Puis ils partent en tournée et enregistrent cette fois avec l’aide de Youssou’N Dour, le live « Specialist in all styles ».

La musique de l’Orchestra Baobab est incroyablement chaloupée et métissée, les chants sont en wolof, en français ou en espagnol et les influences latines y sont flagrantes. Rythmes de pachanga ou encore de cha cha cha se mêlent à l’essence de la musique africaine.

Discographie

2002 : Specialist in all styles (World Circuit)
1999 : Roots & Fruit (Popular)
1998 : N'Wolof (Dakar Sound)
1992 : On verra ça (World Circuit)
1982 : Pirate's choice :(World Circuit)