Sapho
Musique

Sapho

à
Marrakech
Genre musical
World Music
Nationalité
Maroc

Biographie

Artiste éclectique, passant de la chanson à l’écriture, alternant et mélangeant plusieurs styles musicaux, Sapho a toujours su, au long de ses 25 ans de carrière, surprendre son public.
Des choix atypiques, non pas tant par ses prises de position politiques – on connaît l’engagement fort de l’artiste contre la guerre israélo-palestinienne et plus généralement pour la paix au Moyen-Orient – que par ses virages musicaux. Elle débute sa carrière de chanteuse en 1977 avec un premier album, « Le balayeur du Rex ».

Après un exil à New York où elle explore le journalisme - elle travaille pour le magazine « Actuel » - et les clubs underground avec son groupe de musique, elle rentre en Europe pour enregistrer un nouvel album à Londres : « Janis ». Les albums qui suivirent furent tous influencés par la musique américaine de la fin des années 60.
Puis doucement la chanteuse glisse vers de nouveaux registres. Elle perd son étiquette de chanteuse de rock pour celle de chanteuse orientale. Son opus « Passions, passons », sorti en 1985, incarne ce tournant. Elle y rend d’ailleurs un hommage vibrant à la musique égyptienne en interprétant des airs de la diva Oum Kalthoum.

Française juive née à Marrakech, Sapho ne fait que renouer avec ses racines. Racines qu’elle revendique plurielles et métissées. Des racines et une histoire dans lesquelles il faut voir une source d’inspiration et une base d’exploration vers de nouveaux genres musicaux. Ces derniers albums en sont la preuve. Instruments traditionnels orientaux, sons électroniques, guitares flamencas, un zeste de rock, des textes poétiques et éveillant la curiosité, Sapho se nourrit de tout. Résultats : des musiques harmonieuses, des textes intrigants et accrocheurs et dès que possible un message au service de ses idéaux pacifiques.
Un message pas forcément exprimé à travers des textes limpides et incisives mais plus à travers des actes, à l’instar de l’orchestre qui l’accompagne : « l’Orchestre de Nazareth ». Cet orchestre, présent lors de certains concerts et de l’enregistrement de son dernier album, « Orients », est composé de musulmans, juifs et chrétiens. Tout un symbole.

Sa carrière va ainsi d’explorations musicales en prises de position politiques. La chanteuse mêle allègrement les deux, n’hésitant pas à se rendre en concert à Gaza, à Jérusalem ou à Bagdad ; et ne semble pas prête à s’arrêter.

Discographie

2003 : Orients
1998 : La route nue des hirondelles
1996 : Jardin andalou
1994 : El Atlal (live)
1991 : La traversée du desert
1987 : El sol y la luna
1985 : Passions, passons
1983 : Barbarie
1982 : Passage d'enfer
1981 : Le Paris stupide
1980 : Janis
1977 : Le balayeur du Rex