Sergent Garcia
Musique

Sergent Garcia

à
France - Cuba
Nationalité
Cuba

Biographie

Plus de 200.000 exemplaires de « Un Poquito Quema’o » écoulés rien que dans l’Hexagone, des concerts affichant complets, des tournées qui passent par l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et les Etats-Unis. Comme quoi certains punks ont finalement réussi à se trouver un futur.

Le Sergent Garcia s’est même permis de prendre du galon. Bien avant le succès d’« Un Poquito Quema’o » et l’invention de sa sauce qu’il a baptisé salsamufin, Bruno Garcia qui doit son pseudonyme aux bonnes vieilles blagues des cours de récré avait déjà fait ses preuves dans différentes mouvances musicales. Il fait ses débuts dans les années 80 avec l’un des groupes les plus drôlement punk de la scène française Ludwig von 88. De cet héritage musical, il a gardé le sens de la scène et le goût du festif. Amoureux des musiques ensoleillées, lui-même d’origine espagnole, il passe par les sound system où il mixe salsa et ragga. C’est ainsi qu’il jette les bases d’un premier album « Viva el sargento » qui sort en 1997. D’un projet solo, la musique du Sergent Garcia devient vite celle d’un groupe, les Locos Del Barrio (“ les fous du quartier ”), soit 11 musiciens en provenance des scènes jazz, funk, reggae ou rock. De concert en concert (ils en donnent plus de 150 par an), leur réputation va vite se forger. C’est dans le même esprit “ live ” que va être enregistré le deuxième album du Sergent Garcia, “ Un Poquito Quema’o ” (“ un peu fêlé ”). En réalités, sur son album, le Sergent se contente de neuf inédits et réarrange huit morceaux de son disque précédent.

Depuis sa sortie en février 1999, lui et son groupe n’ont cessé de tourner et de convertir les foules au rythme de leur salsamuffin jusque de l’autre côté de l’Atlantique. D’autres albums sont parus depuis dont « La semilla escondida » pour lequel le Sergent est parti travailler en Jamaïque puis à Cuba afin de puiser à la source dans le son qui l’a toujours inspiré. Avec un gabarit beaucoup moins imposant que son homonyme, le Sergent Garcia a pourtant réussi à s’imposer et à prendre une place de choix dans les esprits.

Discographie

2003 : La Semilla escondida (Labels)
2001 : Sin fronteras (EMI Music)
1999 : Un poquito quema'o (Virgin)
1997 : Viva el sargento (Labels)