Musique
Parole de la chanson
Revoir un printemps
par

IAM

Auteur
Akhenaton / Shurik'n
Maison production
Hostile / Capitol

Revoir un printemps

(Refrain:)
Comme quoi la vie finalement nous a tous embarqué,
J'en place une pour les bouts de choux, fraîchement débarqués
A croire que jusqu'à présent, en hiver on vivait
Vu qu'c'est le printemps, à chaque fois que leurs sourires apparaissent
Je revois le mien en extase, premier jouet téléguidé
Déguisé en cosmonaute, souhait presque réalisé, instant sacralisé
Trésor de mon coeur jamais épuisé, pour mon âme apaisant alizée.

Akhenaton:
Revoir le rayon de lumière, transpercer les nuages,
Après la pluie, la chaleur étouffante a séché la tuile
Revoir encore une fois, le croissant lunaire embraser la nuit
Embrasser mes anges, quand l'soleil s'noie
Faire du sommeil une terre vierge, converser dehors sous les
Cierges, revoir son sourire au lever quand j'émerge,
Au-delà des turpitudes, des dures habitudes de l'hiver
Peut être mon enveloppe de môme abrite un coeur d'Gulliver
Revoir les trésors naturels de l'univers, douce ballerine
L'hirondelle fonde son nid dans mes songes, sublime galerie
A ciel ouvert, les “djouns“ rampent à couvert, nous à l'air libre
Mais les pierres horribles, cachent souvent des gemmes superbes
Sous le couvercle
Revoir la terre s'ouvrir, dévoiler la mer
Solitaire dans la chambre, sous la lumière que les volets lacèrent
Impatient de l'attendre, ce printemps en décembre, en laissant
Ces mots dans les cendres, de ces années amères

{au Refrain}

Freeman:
La patience est un arbre, dont la racine est amère et le fruit doux
J'aimerais revoir mes premiers pas, mes premiers rendez-vous
Quand je pensais, que la vie, pouvait rien nous offrir, à part des sous
Maintenant je sais que ça se résume pas à ça, et que 'c'est un tout,
Le tout est de savoir, voir, penser, avancer, foncer
On sait que le temps, dans ce monde n'est pas notre allié
J'aimerais revoir, l'instant unique, qu'a fait de moi un père
Un homme, un mari, on m'aurait dit ça avant, j'aurais pas tenu le pari
Normal dans mon coeur, y avait la tempête, les pressions et l'orage
Et pas beaucoup de monde qui pouvait supporter cette rage
J'aimerais revoir, ces pages, où on apprenait la vie, sans dérapage
Le partage de l'évolution, à qui je rends hommage, loin des typhons
J'aimerais revoir, le premier sourire, de mon fiston, mon coeur
D'puis ce jour là, je me sens fier, ce beau gosse, c'est ma grandeur
Un printemps éternel, une source intarissable, plein de couleurs
C'est le jardin d'Eden, qui me protège de mes douleurs,

Shurik'n:
Revoir l'époque où y avait que des pelés sur le goudron s'arrachant
Autant de printemps répondant à l'appel d'un air innocent
Moins pressé d'aller à l'école pour les cours que pour les potes
S'y trouvant revoir les parties de billes sous le préau se faisant avec acharnement
Tendre moment jalousement gardé comme tous
Avènement d'une jeune pousse que l'on couvre d'amour…..
Pour que rien ne salisse mille fleurs jaillissent
Dès que son sourire m'éclabousse ça m'électrise cette
Racine va devenir chêne massif sève de métisse
Annonçant le renouveau le retour de mes printemps
A travers les siens et construire les siens pour que un jour
Il puisse les revivre à son tour
Comme volant à mon secours ces graines fleurissent
Dans ma tête quand la grisaille
Persiste mur d'images refoulant mes tempêtes
Voir un printemps superbe à nouveau fleurir

{au Refrain}

Les paroles de chansons de IAM

Les dernières chansons parues dans l'émission "Paroles de clips"

Avec Paroles de clips, vos élèves apprennent le français en chanson ! Découvrez nos fiches pédagogiques pour utiliser en classe le meilleur de la chanson francophone

Découvrez les fiches pédagogiques