Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique. Découvrez d'autres programmes disponibles dans nos recommandations.
Magazine

Maghreb-Orient Express Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir

Durée
0:25:53
TV5MONDE
Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir

Mariame Tighanimine est enseignante à Sciences Po Paris et cheffe d'entreprise. Elle publie "Différente comme tout le monde" (éditions Le Passeur), un livre écrit à la première personne. C´est le témoignage d´une femme contre les préjugés, un récit acide et drôle. L´auteure raconte ce que signifie grandir en France quand on est fille d´immigrés marocains, banlieusarde et voilée. Karim Akouche est journaliste et écrivain, auteur de "La Religion de ma mère" qui a été censuré en Algérie. Depuis lors, il s´est installé au Québec. Pourquoi ce roman dérange-t-il tant et en quoi menace-t-il le régime algérien ? Il met en scène Mirak, un jeune Algérien qui a émigré au Québec. Lorsqu´il revient chez lui pour l´enterrement de sa mère, il fait le constat que la misère règne dans un pays où les richesses du sous-sol ne profitent qu´à une poignée de nantis. Paradoxe : le livre de Karim Akouche, bien que censuré, a connu un vif succès en Algérie. Fawzi Brachemi est peintre et expose au Centre culturel algérien de Paris (jusqu´au 6 janvier 2018). Cet autodidacte a publié ses premiers dessins dans la presse algérienne à 16 ans, puis a collaboré avec plusieurs journaux en Algérie et en France. Dessinateur de presse, illustrateur, graphiste, puis bédéiste, il se consacre désormais exclusivement à la peinture et peint la femme, celle de son pays, l´Algérie. Une peinture figurative qui flirte avec l´abstraction. Son exposition "Au-delà du regard" porte bien son titre... "Connexion" en direct de Bruxelles, avec Debarati Guha-Sapir, autrice d´une étude de l´Université catholique de Louvain (UCL) qui montre qu´un civil sur quatre tué dans le conflit syrien est un enfant. C´est ce que révèle une enquête du Centre de recherche sur l´épidémiologie des désastres de l´UCL. Le centre a analysé les données liées à plus de 140 000 morts violentes entre 2011 et 2016, dans les zones non contrôlées par Bachar el-Assad. Les conclusions ont été publiées dans "The Lancet Global Health Journal". Les chercheurs ont constaté l´augmentation significative du nombre de décès de femmes et d´enfants durant ces six années. "Atmosphère" avec les coups de coeur culturels des invités.

Invités :

- Mariame Tighanimine, enseignante, autrice de "Différente comme tout le monde"
- Karim Akouche, journaliste et écrivain, auteur de "La Religion de ma mère"
- Fawzi Brachemi, peintre, pour l'exposition "Au-delà du regard"
- Debarati Guha-Sapir, chercheuse à l'UCL

Présentation : Mohamed Kaci.
www.tv5monde.com/MOE